Insolite — 1 mars 2011 at 15:44

L’obsolescence programmée, on peut faire quoi?

par

Crédit photo: Guinnog, licence: CC BY 3.0 (http://bit.ly/1behga9)

De l’auto au iPod, les produits qu’on achète sont souvent conçus pour fonctionner un certain temps et, bien souvent, cette durée de vie est délibérément courte, dans le but de nous faire consommer davantage. Mais en y réfléchissant un peu, il est possible d’y faire quelque chose.

Une nouvelle réalité

L’obsolescence programmée « consiste à créer un bien en prévoyant sa date de désuétude »1. Et de plus en plus, certaines histoires nous amènent à croire que les fabricants nous vendent des produits qui ne sont pas faits pour durer. Un documentaire de la chaîne française Arte s’est d’ailleurs intéressé au sujet. On nous présente, entre autres, l’histoire de cette ampoule de la caserne de pompiers de Livermore en Californie qui fonctionnerait depuis plus d’une centaine d’années, ou encore le scandale autour de la durée de vie de la pile de iPod de Apple. Qu’on soit d’accord ou non avec les théories de complots industriels, on peut certainement se demander pourquoi, avec nos prouesses technologiques actuelles, on ne fabrique plus, par exemple, des ampoules qui peuvent durer une centaine d’années.

Impuissants?

Malgré tout, quelques trucs sont à notre portée pour allonger la durée de vie des produits que nous achetons. La clé du succès : réparer au lieu de jeter et racheter. Chaussures, vêtements, parapluies, accessoires de maison et même votre vélo peuvent être réparés sans qu’il soit nécessaire de faire intervenir le meilleur des mécanos. Si vous avez les mains pleines de pouces, demandez à un ami, au menuisier ou au cordonnier du coin de vous donner un coup de main. Il vous en coûtera la fraction du prix d’un neuf! D’ailleurs, Brian Clark Howard du site The Daily Green a donné sur les ondes du réseau ABC des détails sur ces petits trucs qu’on peut rapidement mettre en pratique. D’autres sont également disponibles sur leur site web.

Il est évident qu’il ne faut pas attendre que les fabricants changent leur mentalité et nous proposent des produits plus durables, mais certains ont déjà mis de l’avant des initiatives intéressantes. La compagnie The Greener Grass a mis sur pied un prototype de téléphone cellulaire dont les pièces sont toutes soit recyclables ou réutilisables. La véritable magie réside cependant dans la commercialisation du téléphone. La compagnie promet qu’au moment où le téléphone devient obsolète, il suffirait de le renvoyer pour qu’il soit recyclé et qu’elle s’occuperait d’envoyer le modèle dernier cri à ses clients, moyennant certains frais. Aucune date de commercialisation n’est prévue pour l’instant.

Ce n’est pas demain la veille que nous pourrons réparer les produits qui cessent de nous fonctionner dans les mains et encore moins qu’ils seront durables. La solution parfaite reste donc d’agir à la source, de consommer moins!

Laisser un commentaire


Get Widget